Théodore Monod

Théodore Monod

Photo Theodore Monod

Théodore Monod est un naturaliste français (Rouen 1902 – Versailles 2000). Fils et petit-fils et arrière petit-fils de pasteurs protestants, Théodore Monod se jure à l’âge de 5 ans de devenir naturaliste, lors d’une visite au Jardin des plantes. Fidèle à ce serment, il devient professeur au Musée national d’histoire naturelle de Rouen en 1922. En 1923 il trouve sa voie en se spécialisant dans l’étude du Sahara. Gagné par la fièvre des grands espaces, Théodore Monod parcourut le Sahara à pied et à dos de chameau d’innombrables fois: On y va pour constater qu’il n’y a rien, mais la découverte est infinie, il faudra encore des siècles pour connaître ces étendues En 1955, il établit le record absolu du trajet le plus long sans point d’eau – 1300 kilomètres.

Malgré ses multiples pérégrinations sahariennes, Théodore Monod, frêle silhouette au visage émacié, à la barbe légère, aux yeux délavés, garda toujours le contact avec la Normandie et avec sa ville natale. Il y revenait périodiquement, aimant à rencontrer lycéens et collégiens normands pour leur faire partager et transmettre sa passion pour ce désert (entre Égypte et Lybie) qu’il continuait encore, à l’âge de 95 ans, à parcourir malgré la cécité qui le frappe. Fils de la terre et enfant du ciel selon le mot de Teilhard de Chardin, Théodore Monod aura jusqu’à son dernier souffle mis en pratique cette maxime Je suis curieux de toute chose, et ma conviction est d’abord qu’il faut respecter la vie.

Théodore Monod, qu'en pensez-vous ?

Partagez votre avis, point de vue, idée, bon plan, bonne adresse, opinion et tout ce que vous souhaitez exprimer sur Théodore Monod en postant votre commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire