Histoire de la région Normandie

La Terre des Hommes du Nord, la Normandie, est une région au riche passé historique, terre d’enjeux stratégiques et politiques cette dernière est mise à mal pendant des siècles où les invasions, les batailles et les reconquêtes se succèdent. En quelques dates, retrouvez l’essentiel de l’Histoire de cette région Normandie au riche patrimoine historique.

911, Les vikings débarquent

C’est en 911 avec le traité de Saint-Clair-sur-Epte que le roi harles le Simple cède au viking Rollon le territoire qui s’étend de l’Epte (affluent de la Seine) à la Manche. Ce région deviendra la région Normandie, la terre des hommes du Nord.

De 911 à 1204, apogée de la Normandie

Les ducs de Normandie qui sont les descendants de Rollon établissent un état puissant et prospère et en 1066, Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie, devient roi d’Angleterre après s’être emparé du royaume.

1204, chute du duché normand

Château Gaillard, les Andelys

Château Gaillard / Eure-loisirs.info

Philippe Auguste, roi de France, retire le duché de Normandie au roi d’Angleterre Jean sans terre. Le Château- Gaillard qui surplombe la Seine aux Andelys est le château qui doit verrouillé le duché. Après 6 mois de siège, le château Gaillard tombe et le duché est dés lors rattaché au domaine royal capétien.

Intégration au royaume Franc au XIIIe

Au XIIIe siècle, les normands s’accommodent rapidement de leur nouveau souverain, le roi de France. La paix assure la prospérité de la région, de ses campagnes et le développement de ses villes.

Guerre de Cent Ans, Les Anglais sont de retour

Le duché de Normandie reste un enjeu entre le roi d’Angleterre et le roi de France. Au cours de la Guerre de cent Ans, les anglais occupent de nouveau la province (Sauf le Mont-Saint-Michel) pendant une trentaine d’année. C’est au cours de cette guerre qu’ils brûlent Jeanne d’arc à Rouen, capitale du Duché de Normandie.

1789, la révolution !

Le duché de Normandie au cours de la Révolution française et comme partout en France subit les nombreuses affres de cette période notamment un grand nombre d’abbayes normandes qui sont transformées en écuries ou tout simplement démantelées. Mais le fait historique et politique marquant est la division de la région Normandie en 5 départements, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime, Calvados.

La Normandie du XIXe siècle

Le bocage normand qui est caractérisé par son paysage de prairies encadrées par des haies et des pommiers gagne du terrain dans tous les départements normands. Les campagnes et les pays normands s’orientent de plus en plus vers l’élevage de bovin ainsi que la production laitière et ses fameux fromages normands.
Les villes s’industrialisent à l’image de tout le territoire français, c’est également l’époque des premières stations balnéaires (Deauville, Etretat, Cabourg, …) avec une côte normande qui attire de nombreux peintres impressionnistes.

1944, la Seconde Guerre

Épargnée lors de la première guerre mondiale, la région est aux premières loges lorsque débute la bataille de Normandie et que les forces alliés débarquent sur les plages normandes. De lourdes pertes civiles et de nombreuses villes en ruine (Le Havre, Saint-Lô, Lisieux).

En 1956, scission du duché historique

L’Etat français scinde la Normandie historique en deux régions : la Haute-Normandie et la Basse-Normandie.