Musées région Haute-Normandie

Vous ne trouverez pas pas un répertoire de tous les musées de la région Haute-Normandie mais une sélection La-normandie.info de musées normands connus et reconnus pour la qualité de leurs expositions et la richesse de leurs collections.

Musées haut-normands qu’il ne faut pas manquer dans la région

Musée Malraux

Le Musée Malraux du Havre est installé face au sémaphore du port du Havre, il fut inauguré en 1961, par André Malraux lui-même, dont il porte désormais son nom. Le musée Malraux est un musée exceptionnel à double titre. D’une part, grâce à son architecture ouverte (signée Guy Lagneau, cofondateur de l’atelier Perret), lumineuse et transparente, les panneaux de verre et d’acier laissent passer la lumière de façon à mettre en valeur cette fabuleuse collection avec des oeuvres de Dufy, Boudin, Renoir, Monet, Millet, Coraux et Courbet. D’autre part, grâce aux fabuleuses collections de peintures, 129 œuvres dessins graphiques et 5 sculptures de grande facture), on y retrouve une très belle collection d’impressionniste (c’est d’ailleurs au Havre qu’est né l’impressionnisme avec le célèbre tableau de Claude Monet « Impression au soleil levant ») avec un ensemble exceptionnel d’œuvres d’Eugène Boudin, l’un des père de l’impressionnisme, qui naquit à Honfleur en 1824 (il est mort en 1898) et vécu longtemps au Havre. On remarquera sa série d’esquisses peintes consacrées aux vaches normandes.

L’autre section importante du musée est consacrée au fauvisme avec un ensemble important de Raoul Dufy, né en 1877 au Havre et mort en 1953 ainsi qu’à d’autres représentant du fauvisme comme Marquet et Van Dongen.

Il ne faut pas oublier de faire un tour à la cafétéria du musée; installée en mezzanine, elle offre une vue incomparable, à la fois sur le port, la mer et le musée. On peut y grignoter ou y boire un verre. Même horaire que le musée

Le Musée Malraux est ouvert :

  • 11h à 18h en semaine sauf le mardi
  • 11h à 19h le week-end
  • 2, Boulevard Clémenceau, 76600 LE HAVRE
  • Tél : 02 35 19 62 62

L’espace maritime et portuaire des Docks Vauban

Les accros aux bateaux, aux maquettes et à tout ce qui touche à la marine ont leur musée ! Ils peuvent venir ici pour déambuler dans des décors grandeur nature, l’histoire du port est retracé de 1830 à nos jours, et profiter des collections d’objets (pêche à la baleine, paquebots, cargos, etc …), les maquettes et photos sont nombreuses.

C’est un nouveau lieu du patrimoine havrais qui permet à tous d’en savoir plus sur l’importance de la vie maritime au Havre. Ces docks ne sont pas s’en rappeler les quartiers branchés de Lisbonne, avec cette architecture unique est magnifiquement restauré.

Les Docks Vauban sont ouverts :

  • mardi, mercredi, samedi et dimanche de 14h30 à 18h
  • Quai Frissard, 76600 LE HAVRE; Tél : 02 35 24 51 00

Musée industriel de la Corderie Vallois

Ouvert en semaine de 13h30 à 18h, les samedis et dimanches de 10h à 18h
Dans cette ancienne usine remise en fonctionnement, il y a le bâtiment datant de 1822 qui est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Situé prés de Rouen, sur la rivière du Cailly, le Musée industriel de la Corderie Vallois offre un témoignage exemplaire de l’époque où « les usines sortaient de terre comme des morilles au printemps » dans cette vallée aux allures de « petite Manchester ».

Lieu de mémoire, ce site industriel a été méticuleusement restauré. Son bâtiment à pans de bois, sa roue hydraulique, ses transmissions, ses machines d’origine forment un cadre propice à la découverte d’une activité disparue, à l’étude de l’histoire de l’industrie textile, à l’illustration de la technique hydraulique utilisée ici sans interruption du XVe siècle à aujourd’hui.

Les machines fonctionnent à nouveau au rythme de la roue pour montrer la fabrication des cordes câblées et tressées. Tour à tour, on peut observer les toronneuses et autre pelotonneuses tresser les différentes cordes. On se rend compte des conditions de travail des ouvrières qui œuvraient du lever au coucher de soleil. De quarante-cinq à la création en 1897, elles terminent à deux à la fermeture en 1978.

Les différents produits sont utilisés dans la fabrication de filet de pêche, de mèches à briquet, mais aussi en bonneterie. Les bâtiments de la corderie et le système hydraulique avec la roue à aube ont été exceptionnellement conservés.

A l’étage, « les toiles racontent leur histoire ». Premier stade relatant l’alchimie d’une toile imprimée en Normandie au XIXe siècle, cette exposition qui prendra fin le 7 janvier 2008, permet de comprendre la richesse de la toile.

La Vallée du Cailly

Installé dans la vallée du Cailly, ce musée bénéficie d’un cadre merveilleux. La vallée fut ainsi qualifiée de « petite vallée de Manchester ». Elle a connu un essor économique prodigieux avec l’expansion de l’industrie cotonnière.

  • Musée industriel de la Corderie Vallois, 185, route de Dieppe, 76960 Notre-Dame de Bondeville

Musée des Traditions et des Arts normands

Construit en 1485 à l’initiative de Jacques Le Pelletier, un armateur fortuné, le château abrite désormais le Musée des Traditions et des Arts Normands. Ce bâtiment, classé aux monuments historiques, conjugue les caractéristiques d’un château fort traditionnel avec une architecture Renaissance, alors moderne. Après une modernisation au XVIe siècle, Louis de Martainville effectue des transformations des murs d’enceinte et fait aménager les jardins à la française. l’État le rachète en 1906. En 1961, le Conseil Général de Seine-Maritime, aujourd’hui propriétaire installe un musée consacré aux arts et traditions populaires de Haute-Normandie.

Les collections exposées au château ont été acquises dans le but de satisfaire l’ambition de créer un musée dédié aux traditions et arts normands. Les salles du rez-de-chaussée et du premier étage présentent de nombreux objets usuels et meubles remarquables, caractéristiques du mobilier normand. On y trouve des coffres et autres malles et coffrets peints ainsi que des armoires de mariage rouennaises, cauchoises des XVIIe et XVIIIe siècles. Au second étage se distinguent les productions et coutumes des différents pays de Haute-Normandie (Pays de Caux, de Bray, de l’Eure et autre littoral et Petit Caux). Le troisième étage est consacré, quant à lui, à l’habit et au linge normands ainsi qu’aux instruments à cordes.

A l’extérieur, on peut admirer le four à pain, ainsi que les granges où sont entreposées de vieilles charrettes, le musée des Traditions et des Arts normands :

  • Ouvert de 10 à 12h30 et de 14h à 18h (17h du 01/10 au 31/03),
  • le dimanche de 14h à 18h30 (17h30 du 01/10 au 31/03).
  • Fermé le mardi
  • Tarifs : 3€ pour les adultes (réduit pour les groupes et les jeunes) + 1,50€ pour une visite commentée.
  • Château de Martainville, RN 31, 76116 Martainville Epreville

Musée Départemental des Antiquités

Un musée très intéressant installé dans un couvent du XVIIe siècle. Les collections concernant les périodes gallo-romaine, mérovingienne et médiévale méritent vraiment le détour. Également de très beaux objets d’art sacré, des meubles et tapisseries de la Renaissance et une superbe mosaïque gallo-romaine en provenance de Lillebonne.

Musée Départemental des Antiquité :

  • Fermé le mardi et jours fériés; les autres jours ouvert de 10h à 12h15 et de 13h30 à 17h30
  • 14h à 18h le dimanche
  • 198, rue Beauvoisine, 76000 Rouen; Tel : 02 35 98 55 10
  • Muséum d’Histoire Naturelle du Havre

    après la cathédrale Notre-Dame c’est l’un des rares monuments du XVIIIe siècle rescapés des bombardements de 1944. Cet ancien palais de justice et ancienne bibliothèque municipale au décor sculpté est maintenant un muséum très complet qui s’étend sur trois étages avec entre autres, une très belle collection de minéraux au premier et une présentation très bien conçue des milieux naturels de la région. Le peintre naturaliste Charles-Alexandre Lesueur fut le premier conservateur du muséum en 1841. Les observations et les aquarelles qu’il réalisa lors de ses expéditions australes et américaines suscitent toujours l’intérêt de la communauté scientifique. Une partie des collections est exposée au muséum.

    • 76600 LE HAVRE

    Musée du Pays de Caux

    Ouvert du 15 mars au 30 juin et du 1er septembre au 11 novembre tous les jours de 14h à 18h. En juillet et août, tous les jours de 9h à 11h30 et de 14h à 18h. Véritable reconstitution de la vie quotidienne des cauchois, le musée possède une impressionnante collection de cafetières en fer blanc, de cuisinières et de poêles. Il évoque grâce à ses expositions tous les métiers d’antan : meunier, bourrelier, épicier, forgeron, etc… Mais aussi la production de lin et l’élevage. Il ne faut pas manquer non plus le concours de boule cauchoise qui a lieu au mois d’août grâce au boulodrome reconstitué; ce concours est devenu l’évènement local.

    • Musé du Pays de Caux, 18, rue Grand Fay, 76190 Yvetot; Tel : 02 35 95 03 69

    Musée des Beaux-Arts

    Entièrement rénové en 1994, le musée renferme une soixantaine de salles riches collections d’œuvres d’art, s’étendant du XVe au XXe siècle. Vous pourrez admirer des toiles de Caravage, Vélasquez, Poussin, Guéricault, Monet ou encore Sisley. Un cadre très agréable, avec des expositions temporaires de qualité et une boutique-librairie sur place.

    • Musée des Beaux-Arts, Square Verdel, 76000 Rouen; Tel : 02 35 71 28 40

    Musée de l’Ancien Havre

    Situé dans le quartier Saint-François, dans une maison du XVIIe siècle en pierre et à pans de bois ayant appartenu à l’armateur Michel Duboccage de Bléville et habilement transformée en musée. On y présente de manière didactique et parfois romantique la vocation maritime du Havre depuis sa création au XVIe siècle.

    Au rez-de-chaussée, une première salle présente la ville au tout début : plans, dessins, maquettes. A l’étage, une salle est consacrée à la vie maritime sous l’ancien régime. Poursuivant la chronologie, on découvre ensuite la vie maritime du XIXe siècle, qui trouvera son essor dans l’importation de matières premières (charbon, minerai, coton, épice), puis dans le transport de passagers. Salle suivante : la construction navale, avec la multiplication des chantiers navals. Une petite pièce sympathique rappelle l’importance prise par les bains de mer; on y retrouve de vieilles cartes postales et des souvenirs ringards. Le dernier étage présente la reconstruction de la ville.

    Le musée de l’Ancien Havre est ouvert :

    • du mercredi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h (fermé certains jours fériés).
    • 1, rue Jérôme Bellarmato, 76600 LE HAVRE; Tel : 02 35 42 27 90