Théodore Gericault

Théodore Gericault

Portrait de Théodore Géricault

(Rouen 1791 – Paris 1824), Théodore Géricault est celui qui peignait les chevaux. Il est mort d’une chute de cheval à l’âge de 33 ans.

Théodore naît donc à Rouen et part en Italie en 1817, il en revient frappé par le génie de Michel-Ange. Si le Radeau de la Méduse (1819) est le plus connu de ses chefs-d’œuvre, le peintre romantique n’en est pas moins l’auteur d’une série époustouflante de portraits: Les fous de la Salpêtrière. Il étudie l’anatomie et le mouvement des chevaux: Officier des chasseurs à cheval de la garde impériale chargeant.

Gericault est obsédé par l’instant, l’instant saisi dans son évanescence… Et ce n’est d’ailleurs pas par hasard, c’était sans doute dans l’air du temps, car à la même époque (1816) à Châlons-sur-Soâne, Niepce inventait la photographie…

Théodore Gericault, qu'en pensez-vous ?

Partagez votre avis, point de vue, idée, bon plan, bonne adresse, opinion et tout ce que vous souhaitez exprimer sur Théodore Gericault en postant votre commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire