Découvrir la Pointe du Hoc et le débarquement du 6 juin 1944

Pointe du Hoc : Plage du débarquement

La Pointe du Hoc est un peu la 6eme plage du débarquement mais une plage à la verticale qui a causé de nombreuses pertes dans les rangs du 2eme bataillon de Rangers américains. Un point stratégique qui est situé entre les plages de Omaha Beach à l'ouest et de Utah Beach à l'est, le commandement avait été jugé primordial que l'artillerie lourde et les fortifications allemandes présentes sur cette pointe soient mise hors d'état pour la réussite du débarquement.


La Pointe du Hoc sur carte

La Pointe du Hoc est un petit cap de la côte normande qui s’avance dans le mer de la Manche

Pointe du Hoc Normandie : Carte
Carte Pointe du Hoc

D-Day à la Pointe du Hoc

Après une erreur de navigation, les 225 Rangers du colonel Rudder mettent pied à la Pointe du Hoc au matin du 6 juin, à 7h10 et sous un déluge de feux et de tirs de mitraillettes. Ils durent gravir les falaises à la seule force de leurs muscles et dans le vacarme d’engins explosifs de toutes sortes. Les grappins lancés par tirs de mortier sont bien souvent aussitôt coupés et les soldats viennent s'écraser sur les rochers.

Quand les 225 hommes du Lieutenant Colonel James Earl Rudder atteignent enfin la crète, commence alors des combats au corps à corps acharnés avec les soldats allemands de la 2e batterie de l’Heeres-Küsten-Artillerie.

A 9h, le site de la pointe est sous contrôle des forces américaines mais elles se retrouvent complètement isolées de tout renfort et subissent de nombreuses contre-attaques des allemands. A cours de vivre, de munitions et complètement épuisés, les soldats résistent pendants 2 jours, c’est au matin du 8 juin 1944, alors que les allemands s’apprêtent à lancer le coup de grâce et reprendre les positions, que les chars américains du 116e régiment arrivent enfin avec l’infanterie et que les Rangers sont relevés.

Le bilan humain fait état de lourdes pertes, sur les 225 soldats, seuls 51 sont complètement indemnes et 41 en état de combattre.

Visiter la pointe du Hoc

La pointe est sans doute le site le plus impressionnant de la bataille de Normandie, il y a tout d'abord ces nombreux et énormes blockhaus restés presque intacts, comme figé par le temps. Il y a ces immenses trous creusés par les bombardements et les grenades. Il y a ce surplomb, abrupt, d'une cinquantaine de mètres au-dessus de la mer. Enfin ce qui frappe peut-être le plus , c'est cette herbe parfaitement verte, tondue régulièrement, tendre sous le pas et qui donne l'impression de fouler un épais tapis de salon, comme s'il ne fallait pas déranger les fantômes qui hantent les lieux.

Sous le ciel bleu, le site est réellement empreint de majesté. Le contraste entre l'herbe, le ciel et la mer est alors saisissant. L'été le site est évidemment envahi par les touristes; préférez alors une belle journée de printemps ou d'automne pour vous imprégner du vécu des lieux.

Sur la droite, on aperçoit à marée basse quelques vestiges du port artificiel de Saint-Laurent-sur-Mer. Encore plus à l'est, on distingue les restes de celui d'Arromanches.

Que voir et que faire à la Pointe du Hoc ?

Centre des visiteurs

  • 14450 CRICQUEVILLE-EN-BESSIN
  • Tél : 02 31 51 62 00

Batterie de Maisy

Vidéo pour découvrir le Jour-J à la Pointe du Hoc

Une vidéo France 3 Normandie qui permet de mieux comprendre le débarquement à la Pointe du Hoc

Comment se rendre à la Pointe du Hoc ?

Depuis La Cambe, suivez direction Grandcamp-Maisy. Cette ville abrite le Musée des Rangers. La pointe du Hoc n'est qu'à 5 km à l'est, sur la route de Port-en-Bessin (D514).

SUIVEZ
La Normandie INFO

Découvrir les plages du débarquement