Abbaye Notre-Dame-de-la-Grande-Trappe

L’abbaye de la Trappe est la dernière abbaye d’hommes subsistant dans le département de l’Orne. Notre-Dame-de-la-Grande-Trappe est universellement connue. L’abbaye de la Trappe fut fondée par Rotrou III, comte du Perche, pour le repos de l’âme de son épouse, fille du roi d’Angleterre, qui périt lors du naufrage, de la Blanche Nef vers 1120. On découvre cette merveilleuse abbaye normande au cœur de cette non-moins merveilleuse région du Perche, un bout de Normandie qui est fait d’immenses forêts entrecoupées par de nombreux étangs.

 

Abbaye de la Trappe

Abbaye Notre-Dame-de-la-Grande-Trappe, département Orne

L’abbaye de la Trappe tout au long de son histoire, bénéficia de nombreux dons (Henri II Plantagenêt, saint-louis, …). Elle connut une période de décadence vers la fin du XVIe siècle. En 1663, Armand-Jean de Rance, après avoir vécu durant de longues années une existence que l’on peut qualifier de dissolue, sollicita auprès du roi Louis XIV de pouvoir réformer son abbaye normande de la Trappe, afin que les religieux y observent de nouveau, strictement, la règle cistercienne. L’abbé demanda également aux moines de consacrer une partie de leur temps aux travaux des champs. Cet établissement monastique, perdu au cœur de la forêt, redevint une abbaye de Normandie florissante et rayonnante.

Jacques II d’Angleterre, Saint-Simon vinrent y faire retraite. La Révolution chassa les moines Trappistes en Suisse, puis en Russie. L’ordre ne put récupérer son abbaye en ruine qu’en 1814. Depuis lors, les trappistes vivent en fidélité à ce riche héritage du passé qu’ils actualisent pour notre temps. La Trappe a donné son nom à l’ordre des Cisterciens (de la stricte observance). Cet ordre racheta l’abbaye de Cîteaux en 1898.

Abbaye de la Trappe Aujourd’hui

De nos jours, le monastère est habité par une trentaine de moines trappistes, de 24 à 90 ans, appartenant à l’ordre des cisterciens de la Stricte Observance, obéissant à la très vieille règle de saint Benoît (VIe siècle après Jésus-Christ).

Particularité des trappistes : le travail manuel est aussi important que la prière ou l’étude. A la structure agricole qui fabriquait des produits laitiers s’est substituée une structure commerciale offrant au public un large éventail d’objets monastiques et produits régionaux, en plus d’une librairie religieuse. En outre, des monastères de l’ordre ouvrent aux quatre coins du monde, même à Taïwan et au Japon !

Seuls le parc et l’église sont ouverts au public, les moines étant retirés du monde pour mieux se consacrer à la prière, on ne visite pas l’abbaye. Toute-fois cette ordre offre la possibilité d’assister aux offices religieux à 12h30 et 14h30. Une projection audiovisuelle qui présente l’abbaye de la Trappe, son histoire et la vie des moines trappistes de nos jours est à visionner à l’accueil et cela de 8h30 à 20h (durée : 25 min.). Un magasin avec les produits de l’abbaye est ouvert au public. Le magasin est ouvert en semaine de 10h30 à 12h et de 14h30 à 17h45 (18h30 en été), le dimanche de 11h45 à 13h et de 14h45 à 18h3.

Plus d’informations

Abbaye de la Trappe; 61380 Soligny-la-Trappe

http://www.latrappe.fr/

Abbaye Notre-Dame-de-la-Grande-Trappe, qu'en pensez-vous ?

Partagez votre avis, point de vue, idée, bon plan, bonne adresse, opinion et tout ce que vous souhaitez exprimer sur Abbaye Notre-Dame-de-la-Grande-Trappe en postant votre commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire